Vendredi 31 octobre 2014 5 31 /10 /Oct /2014 20:26

99927045_o.jpgDans un peu plus d'une semaine, le 09 novembre, Berlin fêtera les 25 ans de la Chute du Mur. Plusieurs événements auront donc lieu dans la ville le week-end prochain. Petit résumé ici. Ce n'est pas disponible en français mais en anglais, cela dit la page allemande est bien plus détaillée.

L'installation principale sera la Lichtgrenze, la Frontière de Lumière, sur 15 kilomètres, des ballons illuminés installés le long de l'ancienne séparation qui s'élèveront en musique le 09/11 au soir, a priori visible depuis l'espace par temps dégagé. Des visites guidées sont organisées pour 5€ (ce n'est pas précisé en quelles langues), des concerts, des expositions. Principalement à la Porte de Brandebourg mais aussi au Checkpoint Charlie, à Potsdamer Platz, à l'East side Gallery, au Mémorial du Mur et à Mauerpark. 

La Marmotte ira bien sûr voir ça de près !

Par La Marmotte Voyageuse - Publié dans : Berlin, terrier de la marmotte depuis nov 2010
Faire un câlin à Marmotte - Voir les 0 câlins
Lundi 27 octobre 2014 1 27 /10 /Oct /2014 13:48

MASSAI

98200101_o.jpg

Depuis que je suis à Berlin, je vois régulièrement la pub pour le restaurant africain Massai à la station de U bahn Eberswalder Straße, il se trouve d'ailleurs tout près.

Cela faisait longtemps que je voulais le tester et cet été un ami y a organisé une soirée. La déco est très sympa, l'accueil chaleureux, le service super. La carte épaisse mais juste parce que ce sont des petites planches de bois. Ils ont des options viandes et végétariennes. En entrée, j'ai pris le Kurkuma Mandafara, des sortes de petites briques fourrés au boeuf haché avec une sauce ananas-poivre. Très bon, intéressant mais un peu trop épicé à mon goût.

Ensuite, j'ai pris le Seggen, des morceaux d'autruche avec une sauce à la noix de palme et des poivrons, servi au choix avec du riz ou du foufou (à base de manioc), j'ai pris le riz. C'était super bon ! Une amie a pris du zèbre, jai goûté et il était succulent. Ils servent aussi du crocodile et de l'antilope. Et des plats à base de boeuf ou de poulet.

Très belle expérience, à refaire !

***

NALU DINER

98452013_o.jpg

 

Vers la fin de l'été, je suis allée tester un diner américain que même les nord-américains adorent. Nalu, à Prenzlauer Berg (proche M10 Husemanstr). J'en avais entendu parlé depuis un moment, notamment pour ses petits-déjeuner (servis toute la journée), il était temps que j'y aille.

La déco est assez sympa, l'accueil chaleureux. Quand tu t'installes on t'apporte direct un verre d'eau (rempli à la demande). Ensuite, le menu, dur dur. J'ai été tentée par un plat de pancakes au début mais finalement je garde ça pour un futur p'tit-déj là-bas. J'ai pris un cheeseburger avec supplément bacon et frites au lieu de chips. On te préviens que l'attente peut être longue, mais moins d'une demi-heure pour une tablée de 10 c'est correct. Le burger était super bon, servi sans sauce dans une corbeille en plastique mais si tu veux y'a ketchup et moutarde sur la table. Les frites aussi très bonnes. Et pour faire descendre tout ça, un bon milkshake vanille ! Un ami a pris le plat de pancake et c'était aussi très bon a priori. Tout le monde était ravi. Autre plus : le café, le thé glacé, le café glacé et la limo, tous faits maison, sont servis à volonté pour un petit prix. Je n'ai pas essayé cela dit.

Les prix sont assez raisonnables, vraiment une bonne adresse à refaire, notamment pour goûter leurs petits-déjeuner !

***

HANABI

99296943_o.jpg

 

Par une belle soirée d'automne, je suis allée à Rudow, au sud de Neukölln, pour tester le restaurant japonais Hanabi recommandé par une copine qui raffole de leurs Takoyaki, des boulettes fourrées à la pieuvre. Bon je n'ai bien sûr pas testé, j'ai pris leurs brochettes, boeuf, poulet et porc, super bon, avec un bol de riz bien rempli. La sauce des brochettes est très bonne mais on s'en met un peu partout. Ceux qui ont pris sushis et soupes étaient ravis. 

Joli petit local à la déco japonaise, équipe très sympa, prix abordables. 

 

***

VAN ANH

99544483_o.jpg

 

Récemment, une amie a organisé son repas d'anniversaire à Van Anh, un restaurant vietnamien. Je ne cours pas trop après la cuisine asiatique en général, mais bon pour l'occasion j'ai bien sûr fait un effort en espérant trouver au moins quelque chose pour satisfaire mon palais si difficile...

Dans le menu, une fois les sections végétariennes, végétaliennes, salades, soupes et poissons passées, reste encore des plats à base de poulet, canard, porc et boeuf. En apéro, j'ai pris un Hibiscus on the Rocks, un cocktail vodka - hibiscus - fraise - citron vert, bien frais et très bon. Pour le plat, j'ai opté pour le Bo Pi Tet, un steak de boeuf argentin grillé parsemé de sésame, il y avait une sauce mangue quelque chose à côté que j'ai complètement zappée... Je m'en suis rendue compte au moment où ils débarassaient la table. Le steak était un pur délice, accompagné de croustillantes sortes de gaufrettes de patates douces, très bonnes ! Les autres ont été ravis par les plats de thon, de porc, de canard et les salades qu'ils avaient pris.

On peut au choix se servir de baguettes ou de couverts, le service est très sympa et assez rapide. Le resto est vraiment très charmant. Il se situe à Prenzlauer Berg, à l'angle d'Oderberger Strasse et de Kastanien Allee, pas très loin de l'arrêt U Eberswalder Strasse.

Par La Marmotte Voyageuse - Publié dans : Berlin, terrier de la marmotte depuis nov 2010
Faire un câlin à Marmotte - Voir les 0 câlins
Mercredi 15 octobre 2014 3 15 /10 /Oct /2014 12:00

Chaque mois, les blogueurs qui participent à La Photo du Mois publient une photo en fonction d'un thème. Toutes les photos sont publiées sur les blogs respectifs des participants, le 15 de chaque mois, à midi, heure de Paris.

Ce mois-ci, le thème est : Prendre l'air.

photo-du-mois-2116.JPG

Voici ma tentative infructueuse de prendre l'air, ce truc se laisse pas vraiment attraper...

Nicky, Aude, Gilsoub, Céline in Paris, Gizeh, Ava, Xoliv', Dame Skarlette, Loulou, Agrippine, Rythme Indigo, Renepaulhenry, Louisianne, Maria Graphia, Isa ToutSimplement, Arwen, Brindille, magda627, Cara, Tataflo, Angélique, Agathe, La Dum, Mimireliton, Yvette la Chouette, Annick, KK-huète En Bretannie, Cécile Atch'oum, Pilisi, Bestofava, Alban, Calamonique, La Flaneuse, Laurie, Krn, Autour de Cia, princesse Emalia, Marie, Eva INside-EXpat, Sylvie, Morgane Byloos Photography, Julia, Marmotte, Champagne, Milla la galerie, Photo Tuto, Chat bleu, Isaquarel, Les Filles du Web, Sandrine, E, Fanfan Raccoon, Alice Wonderland, Christophe, Tambour Major, CetO, Eurydice, Frédéric, Nanouk, Homeos-tasie, Elsa, A'icha, Josiane, Cricriyom from Paris, DelphineF, Vanilla, Laurent Nicolas, Salon de Thé, Estelle, Akaieric, Thalie, Memories from anywhere, El Padawan, Kenza, Lavandine83, Testinaute, La Fille de l'Air, François le Niçois, Tuxana, MauriceMonAmour, Destination Montréal, Zaza, Lyonelk, Agnès, Cocazzz, Blogoth67, Blue Edel, Les bonheurs d'Anne & Alex, Galinette, Giselle 43, Lau* des montagnes, BiGBuGS, Chloé, Mamysoren, MissCarole, Guillaume, Anne, Crearine, Philae, Laulinea, Pixeline, Alexinparis, Mahlyn, La Nantaise à Paris, Sephiraph, Lavandine

Par La Marmotte Voyageuse - Publié dans : La Photo du Mois
Faire un câlin à Marmotte - Voir les 9 câlins
Vendredi 10 octobre 2014 5 10 /10 /Oct /2014 12:53

Sucre et Sel 

97406645_o.jpgSur les recommandations d'une amie, je suis allée tester cet été un petit restaurant français de Mitte, sur Torstraße, près de Rosenthaler Platz : Sucre et Sel. Accueil chaleureux, petit local très sympa, jolie terrasse pour les chaudes journées d'été. Un menu très très alléchant ! Le choix n'a pas été facile, faudra que j'y retourne tester le reste !

Pour l'apéro j'ai pris une caipirinha, pas trop mal. Un ami allemand a découvert le ricard et d'autres ont préféré un diabolo ou un orangina, typiquement français.

En entrée, j'ai choisi la terrine, un peu étonnée au départ de la texture mousseuse, j'ai été agréablement surprise par le goût. Ensuite, après avoir hésité entre une quiche (la lorraine est sans fromage ! Une vraie donc !), un gratin, le steak haché, j'ai jeté mon dévolu sur une Flamm', là encore dur choix, et ce fut La Copieuse : roquefort, emmental, salami, mais pour moi sans roquette. Elle a été servie comme il se doit, prédécoupée sur une planche en bois et super bonne ! Elle porte bien son nom, j'ai eu du mal à la finir ! Puis vint le dessert : un éclair au chocolat ! Ça faisait une éternité que je n'en avais pas mangé, un délice, et un des derniers, dans le groupe a été également pris : du gâteau au chocolat, des éclairs vanilles, des tartellettes citron méringuées ou aux framboises, tout le monde était ravi ! Ravis ils l'ont aussi été par les quiches, salades et gratins.

Et le gros plus : les prix sont plus que corrects, haute qualité, super service, belle atmosphère et une addition loin d'être salée ! Clairement dans mon top 3 des restos français à Berlin, à refaire !

 

***

Villa Rodizio

97784170_o.jpgJ'avais souvent entendu parler du barbecue brésilien, le rodizio, alors quand j'ai entendu parler de la Villa Rodizio à Prenzlauer Berg, j'ai regardé cela de plus près. Les revues en ligne sont assez bonnes dans l'ensemble même si les connaisseurs soulignent que ce n'est pas vraiment authentique.

Je suis allée le tester par un beau samedi d'été, plus de 30°C, on était installé sur la jolie terrasse. Service très sympa, j'ai pris le menu Rodizio qui inclut 10 viandes à volonté (9 fixes plus 1 surprise), le buffet et 2 desserts, pour 25€ c'est vraiment intéressant. 

J'ai commencé par tester la caipirinha, bonne mais pas à la brésilienne. Ensuite, direction le buffet, n'étant pas très verdure le choix était limité pour moi, cela dit je voulais me réserver pour la viande ! Le serveur passe régulièrement à la table avec une grosse brochette de viande, coupe et sert eux qui veulent. Pour ma part, j'ai laissé de côté l'agneau et le chorizo mais j'ai savouré les travers de porc, la dinde enroulée dans du lard, le jambon grillé, le boeuf, la cuisse de poulet, le rôti de porc et le poulet rôti. La viande surprise ce soir là était du coeur de poulet, on a tous passé.

Pour le dessert bananes chaudes au chocolat miam, et ananas flambé mais là je ne pouvais plus.

Pour ceux qui ne sont pas tentés par une overdose de viande, il y a aussi la formule buffet et des plats à la carte, spécialités mexicaines et steaks argentins, entre autres.

Une jolie adresse, même si ce n'est pas authentique, c'est très bon et le service est sympa.

 

***

 

Mondo Sardo

 

98130860_o.jpgIl y a quelque temps, avec des amies on est passées devant un restaurant sur Winsstrasse (au n°1 exactement) et le patron nous a saluées d'un chaleureux « Buona Serra » (Bonsoir en italien) à nos 2 passages. J'ai remarqué l'ardoise en forme d'île de la Sardaigne, je me suis souvenue de mon séjour là-bas et que j'y avais bien mangé, je me suis dit qu'il faudrait essayer, ça a l'air sympa.

Un week-end on y est donc retournés, confortablement installés à la terrasse et chaleureusement accueillis. Petite salade de patates et légumes en apéro offert par la maison. On a été plusieurs à opter pour une spécialité sarde que j'avais beaucoup aimé : des curligiones, sortes de grosses ravioles fourrées aux patates et à la menthe, servies dans une sauce tomate maison et saupoudrées de parmesan. C'était très très bon ! Un ami a voulu prendre un risotto noir aux fruits de mer mais il n'y en avait plus et ils lui ont conconcté quelque chose d'apparemment très bon à base de tagliatelles, encre de calamar et poisson, il était ravi ! Le plats de bébés calamars grillés était aussi satisfaisant d'après celle qui l'a prise.

Pour le dessert, ça se complique, sur le menu on était très interessés par la mousse citron avec des fraises, mais rupture de stock. Il propose un semifredo, sorte de sorbet a priori. Moi j'opte pour une assiette de fromage, trop copieuse, je ramène le reste à la maison, bonne qualité de fromage. Les aventuriers du semifredo l'ont désigné comme du fromage de chèvre au cassis presque glacé, bizarre mais pas mauvais.

Le patron est très sympa, il parle beaucoup, en italien surtout. Le serveur est un peu plus posé. Bon service, prix raisonnables, menu très changeant, bonne atmosphère. Ils ont également un menu surprise à 4 plats, vous dites au chef ce que vous aimez et il vous improvise un repas.

Bref, une bonne adresse !

 

***

 

Belushi

 

97504213_o.jpgBelushi's se situe à Mitte, près de Rosa-Luxemburg-Platz, il y règne une ambiance très internationale. C'est un bar sport qui fait aussi auberge de jeunesse avec un staff majoritairement anglophone. J'y vais de temps en temps pour voir du rugby ou du hockey, mais pas besoin d'être fan de sport pour aprécier cet endroit. Cela dit, lors de grands évènements sportifs, l'ambiance peut-être assez chaude. J'ai même une copine qui a réussi à m'y trainer à la fin du match France-Allemagne, bon elle avait dit les mots magiques : burgers et cocktails.

La carte des cocktails est assez succinte mais ils sont supers, également disponibles en pichets... Les burgers sont merveilleux, j'adore le Blue Cheese Burger : un délicieux steak haché fraichement grillé, du bacon croustillant et du Bleu, miam ! Les prix sont assez raisonnables et l'ambiance en général excellente. Même en soutenant la Suisse pour la finale des championnats du monde de hockey 2013 dans un bar rempli de suédois, j'me suis pas faite linchée ! :p

 

 

Par La Marmotte Voyageuse - Publié dans : Berlin, terrier de la marmotte depuis nov 2010
Faire un câlin à Marmotte - Voir les 0 câlins
Dimanche 5 octobre 2014 7 05 /10 /Oct /2014 10:02

Dubrovnik-Montenegro-1861.JPGQuelques informations pratiques que j'ai tirées de mon voyage dans ce joli petit pays et qui pourraient aider des futurs voyageurs.

- Les citoyens de l'UE peuvent entrer dans le pays avec une simple carte d'identité valide.

- La monnaie est l'Euro. Quand j'ai appris ça j'ai été intriguée et je me suis renseignée. Depuis 1999, avant même son indépendance officielle en 2006, le pays a commencé à utiliser le Deutsch Mark pour parer à l'instabilité financière due aux guerres de Yougoslavie. Quand l'Allemagne est passée à l'€, le Monténégro a suivi et a conservé la monnaie après être devenu un état indépendant, ils n'ont toute fois pas le droit de frapper monnaie, alors ne cherchez pas de pièces monténégrines, il n'y en a pas. Au départ, l'Europe a dit ok et puis après ils ont dit, ouais non finalement on n'est pas trop d'accord, mais c'est un peu tard du coup ils restent à l'€.

- Le réseau de bus est très étendu. Si vous avez des bagages et que vous le pouvez, je vous conseille d'embarquer en gare routière pour qu'ils soient mis en soute (pour 1€ de plus) car à bord ça peut être assez galère. Il n'y a pas de noms d'arrêt, certaines fois le bus s'arrête au milieu de nulle part, pas de panneau marquant l'arrêt ou alors juste un marquage au sol. Si vous descendez hors d'une gare routière, essayez de demander au chauffeur de vous prévenir en arrivant. Les gares routières sont annoncées et bien repérables grâce à l'inscription Autobuska Stanica (plus éventuellement le nom de la ville que vous aurez vu de toute façon sur le panneau d'entrée de la cité de toute façon). 

On ne paie pas au chauffeur mais au Kolektor (orthographe approximative) qui passe dans le bus après chaque montée de voyageur. Il n'y a pas de sites officiels pour les horaires mais quelques sites m'ont permis de me faire une idée, mais je vous conseille de vérifier à chaque arrivée l'heure exacte de votre départ, les horaires sont affichés en gare routière.

Sites utiles : pour les départs de et vers DubrovnikBalkanviatorAutobusni KolodvorGare routière de KotorGare routière de PodgoricaGare routière d'Ulcinj.

Dubrovnik-Montenegro 1466- Il y a une ligne de train Bar - Podgorica - Belgrade, vous trouverez les horaires ici. Cela dit, je vous déconseille de descendre hors des grandes villes, la plupart des « gares » de village sont au milieu de nulle part et le seul chemin semble souvent entre autoroute et rails (une logique imparable).

- Il y a deux aéroports : Podgorica et Tivat. Pour les deux il n'y a pas de bus vers la ville. Celui de Tivat est proche de la gare routière et le trajet en taxi ne devrait pas être trop élevé (moins de 5€ si on ne se fait pas avoir j'imagine).

- Niveau taxi, il y a autant de tarifs que de voitures... On conseille de ne prendre que des taxis avec compteur mais ce n'est pas toujours repérable. Dans les lieux touristiques, et notamment aux sorties des gares vous serez assaillis « Taxi ! Taxi ! Taxi ! » Demandez le prix, négociez si besoin. Si possible, réservez-le à l'avance ou demandez à votre hébergement de le commander pour vous.

- Autre phénomène en descendant du bus, on vous propose des chambres « Sobe », dans la gare de Kotor il y a un écriteau (en anglais bizarrement) qui mentionne qu'il ne faut pas accepter car c'est illégal (et douteux selon moi).

- La location de chambre est plus répandue que les hôtels, souvent d'ailleurs la pension est moins chère et plus agréable que l'hôtel. Les hôtes que j'ai eus étaient tous très accueillants. Booking. com et TripAdvisor entre autres regorgent de logements.

Dubrovnik-Montenegro-1669.JPG- La plupart des gens parlent un anglais au moins basique, mais dans certaines régions (notamment dans les coins de Budva-Bar) c'est le russe qui est le plus parlé. Il semblerait que les touristes d'Europe de l'Ouest et d'Amérique du Nord soient assez récents.

- Niveau gastronomie, j'étais sur la côte et au bord d'un lac donc tous les restaurants recommandés l'étaient pour le poisson. Il y a des options de viande partout mais je n'ai pas trouvé d'endroit qui se démarque. Par contre pour les végétariens ça risque d'être dur. 

- Certaines villes peuvent paraître de prime abord assez laides (notamment Herceg Novi, surtout en arrivant de Dubrovnik), la gare routière souvent dans un quartier délabré, mais si on s'enfonce au cœur de la ville on peut trouver de jolies choses, ou alors de belles plages, ou encore la montagne n'est jamais loin. 

- Le pourboire n'est pas chose courante, à la limite arrondir à l'Euro supérieur, mais c'est tout.

- La carte bancaire est largement acceptée et on trouve en général facilement des distributeurs.

- La langue officielle est le monténégrin, ils utilisent l'alphabet latin surtout mais aussi parfois le cyrillique. À l'heure actuelle, je n'ai pas trouvé de guides de conversation dans cette langue, mais c'est proche du croate et du serbe. Mon guide Lonely Planet avait un petit lexique.

 

Voilà, je pense avoir fait le tour, n'hésitez pas si vous avez des questions, j'essaierai d'y répondre ! 

Par La Marmotte Voyageuse - Publié dans : Montenegro et Dubrovnik août-septembre 2014
Faire un câlin à Marmotte - Voir les 0 câlins
Jeudi 2 octobre 2014 4 02 /10 /Oct /2014 10:01

Dubrovnik-Montenegro-1725.JPGÀ Dubrovnik, j'ai passé deux nuits dans la Guesthouse Bradas dans le quartier de Gruz, près du port et de la gare routière. Dans une petite ruelle très calme, 10-15 min en bus de la vieille ville, chaleureux accueil. J'avais une très petite chambre et je partageais la SDB. Très propre, ventilateur, wifi. 


À Kotor, j'ai séjourné à l'hôtel Rendez Vous dans la vieille ville, pas très loin de l'entrée vers la forteresse. Jolie chambre confortable avec clim, TV, SDB privative, wifi. Bon accueil, quelques odeurs de fritures dans la cage d'escalier mais pas dans la chambre. Propre, si vous prenez votre repas au restaurant il y a 10 % de réduction, je n'ai pas eu le temps d'y aller, sauf pour le petit-déjeuner (inclus dans le prix).


Dubrovnik-Montenegro-1669-copie-1.JPGEnsuite, Tivat. Rooms Tamara à 100 mètres de la gare routière, très près de l'aéroport. Super accueil, la patronne ne parle pas anglais mais très bien allemand, leur fille parle un peu anglais. 20 minutes à pied du centre ville, mais bon à Tivat y'a pas grand chose. Une petite plage et marina se situent tout près, ils proposent également des tours en bateau, mais pendant mon séjour le temps était trop mauvais pour sortir en mer. J'avais un balcon avec une belle vue sur la montagne, grande chambre, confortable, grande SDB, wifi.


À Bar, j'ai posé mes bagages à la Villa Jadran. Super accueil, le patron parle très bien anglais et vous donne de bons conseils quoi voir et où manger. 10 minutes à pied du centre ville, 5 minutes d'une belle plage et de l'arrêt de bus vers Stari Bar. Super petit-déjeuner servi à table. Chambre confortable, wifi, SDB un peu étroite mais tout ce qu'il faut.


Dernière étape : Virpazar. L'hôtel Pelican se trouve à quelques mètres de l'arrêt de bus, je déconseille d'y aller en train vu qu'il faut longer les rails et l'autoroute pour rejoindre le village. J'ai eu une belle chambre confortable avec SDB et wifi. Le petit-déjeuner, pas top mais mangeable. Très bon service, ils proposent une belle balade en bateau sur le lac Skadar.

 

Par La Marmotte Voyageuse - Publié dans : Montenegro et Dubrovnik août-septembre 2014
Faire un câlin à Marmotte - Voir les 0 câlins
Lundi 29 septembre 2014 1 29 /09 /Sep /2014 09:58
Par La Marmotte Voyageuse - Publié dans : Montenegro et Dubrovnik août-septembre 2014
Faire un câlin à Marmotte - Voir les 0 câlins
Vendredi 26 septembre 2014 5 26 /09 /Sep /2014 09:58

Dubrovnik-Montenegro-1753.JPGVendredi 5 septembre 2014

Gare de Bar

12h50

 

Au moment où je suis partie du resto, la pluie s'est remise à tomber. Je me suis donc réfugiée à la porte d'entrée des ruines, une large porte couverte.

Je suis ensuite redescendue, m'arrêtant dans des magasins de souvenirs à la recherche d'un joli carnet vu que celui sur lequel j'écris actuellement est presque rempli. La spécialité du coin c'est l'huile d'olive, j'ai voulu acheter une petite bouteille et un savon, mais ma carte de crédit ne passait pas, tant pis. Plus loin, un ancien vendait sa propre production, moins chère, j'ai pu prendre une petite bouteille et papoter un peu en allemand. Il a également vécu quelques temps à Berlin, comme le monde est petit.

Dubrovnik-Montenegro-1923.JPGJ'ai ensuite pris le bus pour retourner à Bar centre, mais comme les arrêts ne sont pas annoncés, je suis descendue près de l'hôtel où j'ai fait une petite pause avant de partir à la recherche d'un distributeur. Le soleil est sorti et tapait fort, crémage obligatoire donc. Je me suis ensuite posée à la terrasse du Café Soho avec un bon bouquin et un Long Island Iced Tea bien corsé. Au moment de payer, les serveurs ont essayé de discuter un peu mais ils ne parlent pas anglais, cela dit, comme dirait une expression allemande que j'aime beaucoup, on s'est compris avec les mains et les pieds. Ils m'ont demandé de quelle ville j'étais, Berlin, pas plus d'explications, trop compliqué. La région est très prisée par les touristes russes donc l'anglais est peu parlé, ici mes connaissances en tchèque m'aident bien. Sur ce, retour à l'hôtel en marchant pas très droit, à jeun et avec la chaleur, l'alcool m'est vite monté à la tête. Soirée chips et film.

Dubrovnik-Montenegro-1927.JPGCe matin, au petit-déjeuner, c'était omelette, jambon et fromage, encore en grosses quantités, je n'ai pas pu finir. Le soleil était au RDV, direction la plage, pas pour me baigner, de toute façon drapeau rouge, la mer est agitée. Je me suis posée sur un transat qui coûte normalement 3€ mais je n'ai pas trouvé où payer et personne n'est venu me les réclamer. Le soleil, un bon livre, le bruit des vagues qui s'écrasent sur la plage de cailloux, un bon moment de détente. Une fois mon livre fini et vu que la suite était dans le sac à la pension, direction la poste. Tout est sous-titré en français, c'est marrant. Avec le peu de monténégrin que je connais j'essaie de demander mes timbres, mais je ne suis pas claire, je lui demande si elle parle anglais, non, allemand, non. Pas le temps de demander pour le français qu'une jeune cliente me dit qu'elle parle anglais et peut m'aider. Super sympa.

Dubrovnik-Montenegro-1942.JPGJe suis ressortie sous la pluie et suis partie à la recherche d'un magasin pour acheter un carnet, j'ai trouvé mais ai dû fouiller parce que les licornes et le rose paillettes bof.

Toujours sous la pluie, retour à l'hôtel pour récupérer mes bagages et demander au patron de m'appeler un taxi. Cette fois pas d'attrape-touriste, il a un compteur. 3€40 contre 5€ l'autre jour depuis la gare routière à côté.

J'attends le train pour Virpazar, près du lac Skadar, avant-dernière étape de ce séjour qui touche bientôt à sa fin.

 

 

Dimanche 7 septembre 2014

Restaurant Ciao, Podgorica

14h

 

Le trajet en train jusque Virpazar était assez rapide, le train, très moderne et confortable. A priori y'a le wifi mais j'ai pas essayé.

Dubrovnik-Montenegro-2011.JPGLa « gare » du village est au milieu de nulle part, perdue, j'ai demandé à une dame comment me rendre à l'hôtel, elle m'a dit toujours tout droit et au bout d'un moment ce n'est plus un petit chemin mais il faut continuer le long des rails et de la voie rapide, assez dangereux, j'ai été vraiment inconsciente sur le coup, le pire, un train est arrivé, j'étais coincée contre le petit muret séparant les rails de la route, entre le train et les voitures, 200 m. qui paraissaient une éternité, je suis arrivée en sueur à l'hôtel, soulagée d'avoir survécu. Il était à peine 15 heures, j'ai pris une douche et suis retournée à la réception pour quelques questions. Ils organisent des excursions sur le lac Skadar, 24€, dont 4€ pour l'entrée du Parc National, un bateau partait 10 minutes plus tard et le lendemain il risquait de pleuvoir. Alors, hop, on y va ! Avec 4 russes qui ont eu droit à des commentaires, moi ne parlant pas russe je suis simplement restée assise et j'ai profité des magnifiques paysages. Une belle balade d'environ 2h30 au milieu des montagnes. Le reflet des reliefs sur l'eau, superbe. Des oiseaux, des nénuphars, de magnifiques paysages.

Dubrovnik-Montenegro-2067.JPGDe retour au village, passage au supermarché pour m'acheter de quoi dîner : jambon et fromage du coin. J'ai passé la soirée dans ma chambre devant le match de Berlin (hockey sur glace) entre autres. Samedi matin, petit-déjeuner de l'hôtel, bof, pain pas très frais, les plats censés être chauds étaient froids... J'ai traîné dans la chambre, me suis un peu occupée de ma carrière. Je commence à travailler en free-lance et donc j'épluche régulièrement les annonces sur les sites spécialisés et cherche des agences de traduction pour leur soumettre ma candidature.

Dubrovnik-Montenegro-2073.JPGPuis petite balade dans le village, c'est mignon mais il n'y a pas grand chose à faire. Je suis passée à l'office du tourisme pour demander s'il n'y a pas un chemin moins dangereux pour rejoindre la gare. Alors il y a un chemin caillouteux en contre-bas des rails, mais il faut au final traverser les voies et continuer un peu entre rails et route... Le petit chemin est charmant mais j'ai décidé de prendre le bus le lendemain. Sur ce, la pluie s'est invitée, retour à l'hôtel pour déjeuner les restes du dîner de la veille, surfer sur le net, lire, flemmarder,.. Le temps ne s'est pas amélioré et je ne suis ressortie que pour dîner au resto de l'hôtel. Pas mauvais, rien de spécial. Cela dit ils m'ont offert des herbes séchées et fraîches.

La soirée a reflété l'après-midi, juste à l'hôtel.

Ce matin, je me suis levée trop tard pour le petit-déjeuner, tant pis. Je devais quitter la chambre pour midi et je savais qu'il y avait un bus à 12 heures et quelque, longue attente sous le soleil, des taxis se sont même arrêtés pour éventuellement m'emmener. Au bout d'une heure, le bus est arrivé et en route pour Podgorica.

Arrivée dans la capitale, pause déjeuner avant d'aller me balader quelques heures.

À 18h, dans le taxi pour l'aéroport. Escale de 9 heures à Belgrade, j'ai réservé en lit en auberge pour au moins dormir 4-5 heures.

 

 

Dubrovnik-Montenegro-2080.JPGLundi 8 septembre 2014

Berlin

15h

 

J'ai voulu explorer un peu Podgorica. Déjà mon plan a les rues en alphabet latin alors qu'elles sont en cyrillique... Déjà que j'ai du mal avec les plans, là c'était encore pire. A priori pas grand chose à voir, puis des trombes d'eau. Je me suis réfugiée sous un porche jusqu'à ce que ça se soit calmé puis suis retournée à la gare routière. Je me suis posée au café avec mon bouquin en attendant mon taxi. Le chauffeur était super sympa.

Puis attente à l'aéroport, presque une heure de retard, courte nuit à Belgrade en auberge et retour à Berlin ce matin.

 

Voyage chaotique mais sympa. De beaux paysages, de belles aventures, juste un peu dur d'être seule cette fois. Il faut que les prochaines fois je retente Couchsurfing, privilégier peut-être des auberges de jeunesse et essayer des voyages en groupe. Ou attendre les vacances scolaires pour partir avec ma pote enseignante, la seule vraiment motivée a priori. Ce qui est sûr, quoi qu'il arrive, je préfère encore voyager seule avec quelques coups de blues que de rester sur mon canapé.

 

 

 

Par La Marmotte Voyageuse - Publié dans : Montenegro et Dubrovnik août-septembre 2014
Faire un câlin à Marmotte - Voir les 0 câlins
Mardi 23 septembre 2014 2 23 /09 /Sep /2014 09:57

Dubrovnik-Montenegro-1653.JPGMercredi 3 septembre 2014

Restaurant Prova, Tivat

11h05

 

Hier, après mon petit apéro en terrasse je suis allée déambuler dans les ruelles puis au port. J'ai trouvé un petit snack (chose rare dans le coin a priori) puis me suis posée avec mon sandwich au bord de la rivière. Le temps était très changeant, pluie, couvert, grand soleil, changeant, comme mon humeur. Je ne sais pas si c'est une crise passagère ou l'âge ou je ne sais quoi, mais un coup j'apprécie vraiment le moment et ensuite la solitude me pèse, je me demande ce que je fais là, voyager seule quand on est timide et qu'on n'arrive pas à parler aux inconnus c'est pas forcément l'idéal. Une semaine c'est peut-être trop long pour un voyage solo dans mon cas. Déjà qu'à Berlin je fais pas mal de choses seule, pas mal d'explorations dans et autour de la ville, ainsi que les matchs de hockey. Je dois m'affaiblir car des fois je me dis qu'il faudrait que je me trouve un mec fan de hockey et de voyages... Ou au moins des amis qui partagent ces passions et ont le temps. La seule copine vraiment motivée est prof donc niveau dates ça ne va jamais. Enfin bref... Je préfère un petit coup de déprime le soir à l'hôtel plutôt que de rester chez moi à glander. Cela dit, je commence un peu à me renseigner pour des voyages organisés en petit groupe, y'a des trucs sympa, du coup maintenant je veux aller en Antarctique. Si je commence à économiser maintenant, peut-être dans 10 ans.

Bon, revenons à Kotor, après ma balade post-déjeuner sur le port, retour au resto de l'hôtel pour prendre un verre avant de récupérer mon sac et de me rendre à la gare routière.

 

Dubrovnik-Montenegro-1674.JPGLa suite me mène à Tivat, la gare routière (1€50, 20 minutes depuis Kotor) est au milieu de nulle part près de l'aéroport. La pension où je passe la nuit est à une centaine de mètres. Accueil très chaleureux, la patronne parle très bien allemand, superbe chambre, grand lit, kitchenette, balcon, grande SDB, 20€ la nuit, c'est donné. Dommage que le temps soit mauvais, ils proposent des sorties en bateau, 3 heures, 25€ pour max 5 personnes, mais bon tant pis.

Pas trop envie de sortir, je suis allée au supermarché à côté, y'a pas vraiment de trottoir, galère, et en arrivant j'ai vu qu'il y avait un chemin piéton en face... J'ai pris du jus, un schnaps local, des chips, des gâteaux apéro et du chocolat. Je voulais passer la soirée sur le balcon avec une belle vue sur les montagnes, mais alors que j'étais en train de répondre à mes mails et messages Facebook (bizarrement j'en reçois toujours plein le 2 septembre), la pluie s'est invitée à la fête. Soirée tranquille avec un petit film et un repas n'importe quoi.

Dubrovnik-Montenegro-1685.JPGLa nuit s'est bien passée, le lit était très confortable, mais le chien des voisins ne se la fermait pas. Une fois prête, j'ai laissé mes bagages sur place et suis partie à l'aventure. La maîtresse de maison m'avait dit qu'en descendant derrière la gare routière on tombe sur la plage et que de là on peut aller en ville. J'ai dû louper un truc, après avoir rencontré des biquettes, je suis arrivée sur une petite marina, une petite plage et l'entrée de ce qui semble être un terrain privé. Demi-tour donc, j'ai longé la grande route, je ne savais pas trop où commençait le centre-ville, j'ai donc suivi le panneau indiquant l'office du tourisme, puis j'ai aperçu la mer et me suis dirigée dans cette direction. C'est Gradsky Plaža, la plage de la ville, mini plage de cailloux, promenade bétonnée avec des échelles pour descendre dans l'eau. Le temps n'est pas à la nage mais j'ai tout de même trempé mes pieds avant de me réfugier au restaurant Prova car la pluie arrivait. Très bel endroit, service impeccable, j'ai pris un cocktail Big Blue (curaçao, jus de citron, sprite) et un petit-déjeuner « gourmet » : saucisses, œufs au plat, fromage et végétaux. Très bon, avec une belle vue sur la mer au travers de la baie vitrée.

La suite du programme : balade le long de la mer, voir le parc municipal peut-être et ensuite le fameux Porto Montenegro puis retour à la pension pour prendre le bus vers Bar. Sûrement retour en taxi, mon hôtesse m'a dit que le trajet est de 2€ si on prend les taxis MB, sinon c'est le prix spécial pigeonnage de touristes.

J'ai également changé mes plans pour le reste du séjour. Je n'irai pas à Ulcinj, il n'y a pas grand chose à y voir en regardant le guide de plus près, puis pas envie de me taper le gros sac sur le dos toute une journée. Vendredi en début d'après-midi je prendrai le train directement de Bar à Virpazar.

 

 

Dubrovnik-Montenegro-1713.JPGJeudi 4 septembre 2014

Konoba Bedem, Stari Bar

14h45

 

Hier après mon petit-déj, je me suis baladée le long de la promenade, la pluie ne semble pas gêner certains pour se baigner, bon c'est vrai quitte à être mouillé, mais avec le vent j'aurais peur de tomber malade.

La pluie m'a poussée à me réfugier sur une terrasse couverte, une Cedevita, un bon livre, face à la mer, sympa. Une fois le soleil revenu j'ai repris le chemin de la pension, en fait y'a pas grand chose à voir à Tivat.

Le bus pour Bar est arrivé en retard, genre 20 minutes, j'en étais même venue à me demander si j'avais pas réussi l'exploit de le louper, je suis arrivée 15 minutes avant le départ annoncé et j'ai scruté chaque bus qui passait. Enfin, il arrive. Jusque là j'avais eu des bus confortables et climatisés, cette fois c'était un vieux truc. Le chauffeur n'est pas descendu pour mettre les bagages en soute, j'ai essayé de monter avec, petite incompréhension, avec mes 3 mots de monténégrin, je suis paumée, j'ai quand même réussi à dire où je voulais aller et j'ai payé, il a commencé à me parler du bagage, un peu énervé il l'a pris et est descendu pour le mettre en soute.

Je me suis installée, plus ou moins confortablement et ai profité du paysage, entre mer et montages, la route est sinueuse mais superbe.

Dubrovnik-Montenegro-1726.JPGOn est arrivés sur Bar sous la pluie, j'ai tout de suite pris un taxi direction la pension, arrivée sous une pluie torrentielle. La fille m'a accueillie, m'a expliqué les bases, une fois installée, je suis redescendue pour me renseigner sur le petit-déj, récupérer une carte, le patron m'a expliqué où aller, m'a conseillé un resto, super sympa. Je suis remontée dans la chambre, vu les trombes d'eau qui tombaient c'était le mieux à faire. Un peu plus tard ça s'est calmé et je suis allée dîner au restaurant Pod Lozom, comme conseillé, pas trop mal. Service sympa, par contre on a dû mal se comprendre, j'ai eu du veau à la place du bœuf, tant pis. Ici, peu parlent anglais ou alors très basique, c'est plutôt le russe la langue étrangère la plus parlée. Il n'y avait pas grand chose à faire dans le coin et je suis donc restée à la pension, m'occupant sur le pc.

 

Dubrovnik-Montenegro-1739.JPGCe matin, réveil à 8h30, j'ai filé au petit-déjeuner qui est de 8 à 9 heures, service à table, de quoi être bien rassasiée pour la journée, œufs durs, différents jambons, fromage, beurre, tomates, confiture, fruits. Pour une seule personne bien sûr. Et comme je ne bois ni thé ni café, j'ai eu le droit à un verre de lait.

J'ai ensuite pas mal traîné dans la chambre, je ne me suis pas pressée. En fin de matinée, direction l'arrêt de bus pour Stari Bar. Le bus est passé sans s'arrêter, il ne nous a pas vus. Mais un taxi s'est arrêté juste après et a proposé au mec qui attendait et à moi de nous mener à destination pour 1€. Il a encore chargé 2 personnes en ville et en route. Pas de ceinture attachable, je ne comprenais pas tout ce qu'il se passait, c'était original comme situation.

Dubrovnik-Montenegro-1789.JPGJe suis ensuite arrivée à Stari Bar, l'ancienne ville, une belle rue remplie de cafés, restaurants et magasins de souvenirs mène à l'entrée des ruines. Par contre pas de distributeurs de billet, heureusement qu'on peut utiliser la CB presque partout. L'entrée des ruines coûte 2€ et c'est un labyrinthe de vieilles pierres avec de superbes vues sur la mer et les montagnes. Je n'ai pas vu a flèche au début et je l'ai fait de manière un peu désordonnée. Il y a des WC à l'entrée mais pas à la sortie par contre, enfin si on suit le tracé. Le temps était très changeant, soleil et pluie en alternance, il y a cela dit de quoi se mettre à l'abri, certaines bâtisses sont encore debout. J'y ai passé facile 2h30, c'est vraiment un très bel endroit.

Puis retour dans la rue gourmande et marchande pour reprendre des forces avec des ćevapi, version monténégrine des čevapcici croates, rouleaux de viande hachée, pas mauvais.

 

Ah et un peu avant 13 heures quand j'explorais les ruines, il y a eu l'appel à la prière venant de la mosquée en contre bas et du minaret à côté, accompagné du chant des grillons et de l'église qui sonnait 13 heures, ça avait un certain charme.

Par La Marmotte Voyageuse - Publié dans : Montenegro et Dubrovnik août-septembre 2014
Faire un câlin à Marmotte - Voir les 0 câlins
Samedi 20 septembre 2014 6 20 /09 /Sep /2014 09:56

Dubrovnik-Montenegro-1473.JPGLundi 1er septembre 2014

Hôtel Rendez vous, Kotor

17h45

 

Sur la route entre Dubrovnik et Herceg Novi, le temps oscillait entre pluie et soleil, les paysages sont superbes entre mer et montagne.

La sortie de Croatie a été assez rapide, le douanier a juste vérifié vite fait les cartes d'identité (les ressortissants de l'UE n'ont pas besoin de passeport pour entrer au Monténégro) et tamponné les passeports. L'entrée au Monténégro a pris plus de temps, les passeports et cartes vérifiés plus en profondeur par les douaniers. Par contre, la file dans l'autre sens était immense.

Je suis arrivée à Herceg Novi sous la grisaille, la gare routière ne paie pas de mine et tu es vite harcelé par les taxis et loueurs d'hébergement. Je me suis mise en route pour la vieille ville (Stari Grad), pas sûre du tout et une dame me demande ce que je cherche, du coup je n'étais pas du tout sur la bonne route. La rue qui descend vers Stari Grad commence entre les cafés/snacks, à votre gauche si vous faites face à la station.

Dubrovnik-Montenegro-1501.JPGIl n'y a pas vraiment de trottoir, la descente est assez rapide. La vieille ville est petite mais très jolie, encore des ruelles à escaliers, la pluie s'est doucement remise à tomber, tant que c'était léger ça allait, mais quand c'est devenu plus fort, je me suis installée à la terrasse du Café René protégée par un auvent. Une fois le soleil revenu, je me suis attaquée à la forteresse Kanli Kula, ancienne prison, la montée est rude avec plus de 10 kilos sur le dos, mais la vue est superbe, sur la mer et les montagnes. Je n'y suis pas restée aussi longtemps que j'aurais voulu car le vent s'est levé et le tonnerre s'est mis à gronder. Être en hauteur quand l'orage approche et qu'il y a un vent à décorner les bœufs, ce n'est peut-être pas ce qu'il y a de mieux à faire.

J'ai bien fait car arrivée en bas : des trombes d'eau ! Je me suis réfugiée dans le 1er resto, Freska, un café galerie sur Trg Herceg Stjepana. Je suis arrivée en même temps qu'un groupe de cinq à qui elle a donné la dernière table, mais elle a quand même pu me faire un peu de place dans un coin plutôt que de me renvoyer sous la pluie. Leurs pâtes carbo sont pas mal et la patronne très sympa. Ensuite, retour à la gare routière, la montée est dure, on m'a même proposé de l'aide.

Dubrovnik-Montenegro-1549.JPGPar chance, un bus partait pour Kotor quelques minutes plus tard, 2€50 plus 1€ de bagages en soute. Arrivée à Kotor sous une pluie fine, j'ai réussi à trouver mon chemin vers la vieille ville, j'ai récupéré une carte à l'office du tourisme, elle m'a demandé si j'en voulais une en anglais, oui merci, elle m'en a donné une en russe... Déjà que j'ai du mal à me repérer sur une carte, si en plus je ne comprends rien,... C'est dans la vieille ville, un dédale de petites ruelles, j'ai pas mal tourné en rond mais j'ai fini par trouver. Installée, je suis restée dans la chambre jusqu'à ce que ça se calme, j'ai profité d'une accalmie pour sortir et paf, ça retombe des trombes. Du coup, je me suis réfugiée dans une église, j'ai patienté une bonne demi-heure avant de retenter une sortie. Court répit, entre la pluie qui recommençait de plus belle et l'orage qui grondait au loin et se rapprochait, je me suis posée dans un bar. Mais le personnel m'a snobée, j'ai essayé d'attirer leur attention, au bout de vingt minutes, toujours pas de commande de prise donc je suis partie. Je n'ai pas trouvé d'autres bars dans le coin, plein de restaurants mais pas de cafés donc retour à l'hôtel sous une pluie torrentielle. En plus, j'ai des maux de ventre, parfait...

Ce soir, j'irai peut-être tester un resto conseillé par Lonely Planet, on verra le temps. Si la pluie n'est pas trop forte, peut-être une balade nocturne. Pour l'instant je reste à l'hôtel, la météo annonce de la pluie pour toute la semaine, espérons qu'elle sera moins forte les prochains jours.

 

 

Dubrovnik-Montenegro-1621.JPGMardi 2 septembre 2014

Café Scorpio, Kotor

12h15

 

Hier soir, après plusieurs hésitations et caprices pluvieux, j'ai décidé d'aller essayer le fameux Bastion, recommandé par Lonely Planet notamment pour son poisson. Ici les produits de la mer sont rois, dure pour une viandarde comme moi. Bon, le service est moyen, la bouffe aussi, peut-être que leur poisson est vraiment bon, mais le reste bof. J'ai pris du jambon de pays et un steak de porc fourré au jambon et au fromage. Rien d'exceptionnel mais cher payé je trouve. Sur ce, retour à l'hôtel, internet, film et au lit assez tôt, la journée m'avait épuisée.

Nuit agitée, ça a bien soufflé dans la nuit et j'ai aussi eu du mal à régler la clim, fenêtre fermée il faisait chaud. Réveillée avec un an de plus, je suis descendue au petit-déj, œufs au plat avec bacon et un peu de fromage genre feta à côté. Le soleil était de retour, le ciel partiellement couvert, j'en ai profité pour vite me mettre en route, le parapluie et la crème solaire dans le sac. J'ai pu laisser mon gros sac à l'hôtel, je n'avais donc que la sacoche avec le pc. Je me suis attaquée à la forteresse, les remparts de la ville, l'entrée est de 3€, dénivelé de 1200 m., 1350 marches, 260 m. au sommet de la montagne. Les marches sont plus ou moins en état mais très étroites. La montée fut rude mais la vue sur la ville et la baie est merveilleuse, avec les montagnes derrière, sublime. En chemin, un vendeur d'eau fraîche était installé avec ses glacières, même si j'avais de l'eau sur moi, une bouteille bien fraîche fut la bienvenue. Je n'ai pas eu le courage d'aller jusqu'au bout, à un moment le chemin devient plus tas de pierres que marches, je n'étais pas sûre d'arriver à redescendre en entier, j'ai dû facile faire les ¾. La descente ne fut pas beaucoup plus facile. Arrivée en bas, retour en ville, pause sur un banc duquel la pluie m'a vite chassée. La pluie était d'abord faible, je me suis un peu promenée avant de me réfugier dans une église puis à la terrasse couverte d'un café où je me prends une petite vodka orange pour fêter ma vieillesse.

 

Par La Marmotte Voyageuse - Publié dans : Montenegro et Dubrovnik août-septembre 2014
Faire un câlin à Marmotte - Voir les 0 câlins

Présentation

Hellocoton

Tu veux être mon ami(e) ?

Syndication

  • Flux RSS des articles

Recherche

Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés